La loi européenne sur les marchés numériques est reportée au printemps 2023


S’exprimant lors de la conférence de l’International Competition Network (ICN) la semaine dernière, le vice-président exécutif de Commission européenneMargrethe Vestager, a déclaré que l’Union européenne (UE) mettra en œuvre la Loi sur les marchés numériques (WFD) au printemps 2023.

La DCE devait initialement être prête en octobre de cette année, mais la Commission retarde maintenant son arrivée. Il s’agit, éventuellement, de profiter du temps pour améliorer les propositions. Une fois mis en œuvre, le DMA pourrait contrôler les pouvoirs des grande technologie à travers l’Europe. La DMA est toujours en attente d’approbation par le Conseil Oui Parlement.

Sa raison est de vérifier les pouvoirs des entreprises qui sont considérées gardiens de but. Il s’agit d’entités avec une capitalisation boursière de plus de 75 milliards d’euros (82 milliards de dollars) ou qui exploitent une plateforme/application de médias sociaux avec un minimum de 45 millions d’utilisateurs mensuels.

Les entreprises qui violent le DMA devraient payer 10% de leur chiffre d’affaires mondial

Les contrevenants pourraient faire face à des amendes de «jusqu’à 10 pour cent de [their] chiffre d’affaires total mondial» de l’exercice précédent. Pendant ce temps, les récidivistes verront des amendes pouvant aller jusqu’à 20%. Le terme gatekeepers est un terme générique pour des entreprises comme Amazon, Apple, Google, Meta et Microsoft.

Selon les petits caractères, les entreprises auront trois mois pour déclarer leur statut à la Commission européenne. Cela pourrait prendre encore deux mois pour recevoir la confirmation de l’UE. Quoi le bord souligne (via Phone Arena), cela signifie potentiellement que le bras de fer juridique entre Big Tech et l’UE ne commencera pas avant au moins la fin de 2023.

« Ce prochain chapitre est passionnant. Cela signifie de nombreuses préparations concrètes. Il s’agit de mettre en place de nouvelles structures au sein de la Commission… Il s’agit de recruter du personnel », a expliqué Vestager. “Nos équipes sont actuellement occupées par tous ces préparatifs et nous visons à mettre en place très prochainement les nouvelles structures.”

TechCrunch souligne que le report de la mise en œuvre de la DCE donnera à la Commission suffisamment de temps pour préparer et affiner la nouvelle législation. Cependant, sa mise en œuvre tardive pourrait également susciter quelques critiques, notamment pour les violations survenant d’ici le printemps 2023.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.