Le Canada interdit Huawei et ZTE par crainte de cybersécurité


Le Canada interdit Huawei pour des raisons de cybersécurité. Cela survient après qu’un rapport a affirmé que le gouvernement canadien avait “retardé une décision” pour éviter “d’attiser les tensions” avec la Chine.

En plus de Huawei, le Canada interdit également le fabricant chinois ZTE pour des préoccupations similaires.

suivant le Bloomberg rapport (via hub Android), le ministre canadien de la Sécurité publique, Marco Mendicino, et le ministre de l’Innovation, de la Science et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, ont tenu une conférence de presse conjointe pour expliquer la décision. Les ministres ont déclaré que l’interdiction commerciale s’appliquerait également au fabricant ZTE pour des préoccupations similaires.

“Nous annonçons notre intention d’interdire l’inclusion des produits et services Huawei et ZTE dans les systèmes de télécommunications du Canada à la suite d’un examen complet par nos organismes d’application de la loi et en consultation avec nos alliés les plus proches”, lit-on dans l’avis.

« Les entreprises de télécommunications au Canada ne pourront pas l’inclure dans leurs réseaux, produits ou services qui mettent notre sécurité nationale en danger. Les fournisseurs qui ont déjà installé cet équipement devront cesser de l’utiliser et le retirer en fonction des plans que nous avons annoncés aujourd’hui. »

Cela fait suite à une série de va-et-vient entre le Canada et la Chine. Le premier directeur financier de Huawei, Meng Wanzhou, a été arrêté en 2018. En réponse, la Chine a détenu les citoyens canadiens Michael Spavor et Michael Kovrig. La décision du Canada d’interdire Huawei et ZTE pourrait avoir quelque chose à voir avec ces événements passés.

Les États-Unis ont mis Huawei et ZTE sur la “Entity List” en mai 2019

En mai 2019, le président américain de l’époque, Donald Trump, a placé Huawei et d’autres fabricants chinois sur la liste des entités. Les entreprises figurant sur cette liste ne pourraient faire affaire avec aucune entreprise ou organisation basée aux États-Unis, ce qui a été une chute dramatique pour le fabricant chinois.

Une estimation du début de 2019 suggérait que Huawei dépasserait Samsung pour devenir le plus grand fabricant de smartphones au monde d’ici la fin de 2019. Mais la décision du gouvernement américain de placer l’entreprise sur la liste des entités a annulé ces plans.

Les dernières nouvelles du Canada sont un autre revers pour le constructeur chinois. Alors que Huawei continue de fabriquer des téléphones, ses revenus ont considérablement chuté. Huawei et ZTE n’ont pas encore réagi à la décision du gouvernement canadien.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.