Home Nouvelles Samsung accusé de manipuler les benchmarks, encore une fois

Samsung accusé de manipuler les benchmarks, encore une fois

by Amorette Goddu


Samsung a atterri dans une autre controverse de manipulation de référence. Cette fois, la société a été surprise en train de tricher sur des benchmarks télévisés. Plusieurs sources ont confirmé que certains de leurs meilleurs téléviseurs exagèrent les couleurs et la luminosité dans les résultats de référence. Les écrans LCD S95B QD-OLED et QN95B Neo OLED font partie des téléviseurs concernés.

Chaîne YouTube HDTVEssayez d’abord signalé La gestion de référence par Samsung du téléviseur QD-OLED S95B en avril. Ils ont constaté que l’appareil signalait à tort la précision des couleurs et la luminance pendant la mesure. Le même niveau de précision n’est pas disponible pour les utilisateurs avec un contenu réel.

Suite à ce rapport, FlatpanelsHD a vérifié et confirmé l’écart dans les résultats de référence. De plus, la parution découvert Comportements similaires avec l’écran LCD Samsung QN95B Neo OLED. De plus, ils ont constaté que le téléviseur augmentait momentanément la luminosité maximale jusqu’à 80 % lors de l’exécution d’un logiciel de référence. La luminosité maximale au cours de ces tests atteint 2 300 nits, contre seulement 1 300 nits en utilisation normale.

Selon le rapport, cela est possible « parce que l’alimentation peut envoyer de courtes rafales au rétroéclairage miniLED ». Cependant, l’écran ne peut pas maintenir une luminosité maximale aussi élevée sans endommager les pixels.

Samsung nie tout acte répréhensible

De nouveaux rapports suggèrent que Samsung a peut-être utilisé des algorithmes pour identifier les plates-formes de référence et augmenter artificiellement la précision des couleurs, la luminance et la luminosité maximale de ses téléviseurs afin d’induire les utilisateurs en erreur. HDTVTest et FlatpanelsHD pourraient contourner cet algorithme en utilisant une fenêtre non standard telle que 9 % lors des tests. L’algorithme de triche se concentre sur la fenêtre standard de 10 % couramment utilisée par les examinateurs, les calibrateurs et les agences de certification.

Cependant, la société a autre chose à dire. Dans une déclaration à FlatpanelsHD, il a suggéré que les résultats affichés dans la fenêtre standard de 10 % sont exacts. Au lieu de cela, ceux de la fenêtre non standard sont inexacts. Il prévoit de résoudre le problème avec une mise à jour logicielle pour les téléviseurs concernés.

« Samsung reste déterminé à innover sans relâche pour offrir la meilleure qualité d’image à nos consommateurs », indique le communiqué. « Pour offrir une expérience de visionnage plus dynamique aux consommateurs, Samsung fournira une mise à jour logicielle qui garantit une luminosité constante du contenu HDR sur une plus large gamme de tailles de fenêtre au-delà de la norme de l’industrie. »

Samsung a également publié séparément une déclaration au registre niant tout acte répréhensible. « Samsung Electronics n’utilise aucun algorithme pour produire des résultats de test spécifiques », dit-il. a dit.

Néanmoins, les dernières allégations de manipulation de benchmark sont survenues peu de temps après que Samsung soit sorti de la controverse massive sur le GOS (Game Optimization Service). L’entreprise a artificiellement limité les performances de ses appareils au nom de la gestion thermique et de l’efficacité énergétique. Plusieurs de ses appareils ont été bannis des plateformes de référence pour cela. Le PDG de la société a également présenté des excuses publiques à ce sujet. Le géant coréen n’arrive pas à faire une pause.

Related Posts

Leave a Comment